Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

On nous l'a dit et d'autres se sont bien chargés de le répéter l'assistanat n'est que le cancer de la société. Si les malades apprécieront, ceux qui sont aidés par le système, ne seraient ils que les métastases de notre société. Au point de culpabiliser quand les responsables politiques pensent des citoyens que le moyen qu'on leur donne pour survivre et non pas vivre est apparenté à un des fléaux de la société. Se sont ils regardés cinq minutes avant de ne qualifier à l'emporte pièce toute une population qui subvient petitement aux difficultés de la vie. Où est le réel assistanat ? Personne ne peut vraiment le dire. Entre les copinages, les passe droit, les abus de pouvoir, le favoritisme, les niches fiscales, les exonérations de charges; quoiqu'on en pense nos sociétés vivent de l'assistanat. Bien souvent on est loin d'imaginer à quel point certains systèmes glorieux sont sous perfusion... les grands bénéfices réalisés par les grands groupes, le sont aussi parce que justement des gens sont aidés pour les faire fonctionner. Les gens aujourd'hui rognent sur leur alimentation pour se payer le minimum syndical d'intégration. Pour juste avoir le sentiment d'être, de survivre avec la conscience du sursitaire.

Moi ? aidé comme je le suis, ou comme je l'étais, je fais un beau métastase de la société... mais choisi t-on vraiment de se retrouver sans emploi, handicapé, malade ? Si la droite pense que oui, la gauche n'apporte pas plus de solution à ces problèmes. Ils ne sont que trop rares ceux qui évoquent les vrais problèmes et les solutions à mettre à côté. Les politiques ne sont que les organisateurs de se désordre par leur croyance indéfectible dans la grande et noble croissance. La gueule de la croissance si elle n'aide pas les laissés pour compte de celle-ci. Et puis ce qu'on ne donne pas aux nécessiteux, le donnerait on plus facilement aux grands donneurs d'ordre de ce bas monde ?  Si le désir dirige le monde, l'hypocrisie n'en n'est que sa conscience au détriment des blessés de la vie sociales.

Triste monde...

Commenter cet article

bodiou lionel 16/05/2011 22:30


le désir dirige parfois le monde mais c'est la souffrance qui paye la facture (je ne suis pas catholik) malgré tout, parfois, quand on rentre du boulot fatigué on s'agace de voir son voisin chômeur
se vautrer dans le consumerisme. Pas de quoi voter UMP pourtant!!! Juste une sorte de lassitude qui a l'intelligence d'être au-dessus des poujadismes. Aucune de ces deux pensées n'est
répréhensible. Il suffit seulement de ne pas la chercher au fond d'une poubelle. La merde n'a qu'une odeur.


Articles récents

Hébergé par Overblog