Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck leblond
qu'est ce donc? et bien en écrivant un texte que m'inspirait une belle l'autre jour, je me suis surpris à nommer le document de la sorte. Ainsi à partir de maintenant saurez vous que lorsque je trip de la sorte, j'écrirai du slamarianne ou de la slamarianne... c'est comme ça... bien entendu elle sera toujours la première destinataire mais les assidus et assidues auront lu des mots pour d'autres, des belles, qui de temps à autres accompagnent celui qui passe, le temps... merci à elles de me donner tant à écrire à imaginer et à faire... en voici un:

Celui-ci perfectible pourrait t’être dit comme un slam !!!

Eh ! la belle !

J’en pince pour toi

C’est le sale mioche

Qui te parle

L’adolescent sclérosé

Celui qu’a pas atteint

L’âge adulte

Qui se complait dans ses expériences…

 

Tu sais, l’ado que je suis

N’a pas besoin d’être

Un objet de désir

Manipulé

Comme je l’ai été

Ça me suffit comme ça

Mais toi ?

Tu m’aiderais

A devenir adulte ?

C’est au-delà de tout…

 

Le temps est-il venu ?

De passer à autre chose

L’époque est-elle propice

A construire

D’autres équilibres

Dans lesquels

Je t’imagine

Une place de choix…

 

Je puise en toi

L’envie de stopper

Tout ce gâchis

Sentiments passés

D’un présent décalé

Au futur incertain…

 

La raison

Des sales mioches,

C’est aussi celle des cloches

Rien dans les poches

Les habits s’effilochent

Vu dans l’arène

Nu dans la reine

Te donne pas la peine

Mes sentiments

Ne valent pas

Un bout de latex…

 

Crises d’un patient

Mots d’impatient

Sans refrain

Et s’il en fallait un ?

Comme une routine

Une balise, un repère

Je te prendrais la main

Comme un libertin

Vers un lendemain

Tendre et doux…

 

Avec toi ? sans toi ?

Trop tard

Tu me laisses une trace

Indélébile marque

Compagnie du soir

Rêve d’un jour

Un rythme, une mélodie

Une histoire, une passion

Tu donnes un autre sens

Dans ma relation à l’autre…

 

Plus qu’un espace à survoler

Plus qu’un espace à préserver

Plus qu’une place dans mon esprit

Envahi, de ton aura

Effervescent de sentiments

Ton absence du moment

Paralyse mes mouvements

Peur de partir

Te chercher

Où tu n’es pas…

 

Cherchant ta silhouette

Tes courbes, ton regard

Dans les ombres branchées

Sous tensions, surtendues

A peine plus ivre

Que toléré

A peine plus libre

Qu’exigé…

 26/09/2009

les érudits et ouvert d'esprit pourront y voir plusieurs lectures, les autres n'auront qu'a continuer à grogner... 

grandement naïf non? 

Commenter cet article

roberta 22/02/2010 00:49


je me sens tellement stupide à te lire et à t'écouter. je te le dis et te le répètes tu écris et t'exprime vraiment brillament, mais plus le temps passe, et plus je me sens idiote et inculte.à
bientôt.


Articles récents

Hébergé par Overblog