Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck leblond
Publié dans : #écologie
même dans nos contrées dites civilisées les autochtones paysans cultivateurs sont expulsés de terres qu'ils cultivent depuis des décennies. Certes le terrain est une mise à disposition et nul ne peut empêcher quelqu'un de vouloir jouir de son bien. Quand ce terrain est prêté par votre frère on peu se poser les questions de la fraternité. Quand on sait que c'est pour construire une 7 ou huitième maison à Sciotot cette fois, on peut se poser la question du sens patrimonial. C'est le toujours plus d'une petite droite réactionnaire élevée à la sauce catholique dont la notion de charité et de générosité chrétienne m'échappe alors. Quand l'envie d'empiler des parpaings n'importe comment prime sur la capacité d'un sujet traité pour alzheimer d'avoir des repères structurants gage de moins mauvaise santé, je cherche le sens du soutien au malade. Quand on fait le bilan du nombre d'environnements merdique qu'aura traverser ce personnage de 77 ans enraciné sur un territoire où il n'a plus rien à démontrer, juste le besoin de vivre paisiblement, proche de la nature et des gens, serviable et dévoué pour tant de gens de partout exploitant une gentillesse pathologique de paysan qui n'a eu que la guerre dans son enfance pour se construire, j'y vois une forme de cruauté. Quand on pense au nombre de pathologie du cerveau y compris la sienne que sa famille endure ou a endurer on est bien loin des perspectives de stabilisation et de sérénité simplement pour l'ego mercantile de faiseur de maison archaïque. Et puis tant qu'a parler de maison à Sciotot ils auraient bien fait ou il feraient bien de la faire sur pilotis car si la montée des eaux se confirme il ne restera pas grand chose de ce territoire dans cinquante ans. je dis ça ça parce que depuis presque 40 ans j'ai déjà vu le littoral fondre. je me pose la question du fondement moral d'une telle envie. je vous invite à penser à un degré d'énervement qui augure de véritable prise de tête tout au moins personnelles.
je me souviens enfant avoir participer à l'extraction sur ce lopin de terres des vestiges de la seconde guerre. Comme si inconsciemment  une croix sur le passé était faite. Aujourd'hui on parle d'y reconstruire. les envahisseurs ne sont pas ceux que l'on pensent être. pseudo arrivisme immobiliffaire qu'un titre de bouquin pourrait qualifier: " mécréance et discrédit". je ne suis pas aimable et n'ai pas envie de l'être. c'est probablement pour moi aussi révoltant que sans surprise tellement cela correspond à des schémas de pensées stéréotypés d'une dominance d'un autre temps. Le pire c'est qu'il va se trouver des banques pour créditer cette démarche. tout le monde veux y vivre sans se rendre compte qu'ils sont dans le néant. quand je vois l'offre parfois... s'en est désespérant à mourir. 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog